Wallace Bradley, Rouynorandien connu et reconnu pour son sens des affaires dans le monde du forage minier, mais aussi pour sa grande générosité, a reçu un hommage bien particulier de l'État québécois en recevant la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel.

Cette distinction lui a été remise le 17 juillet à l'hôtel de ville de Rouyn-Noranda par le Lieutenant-gouverneur du Québec, J. Michel Doyon, en présence de son épouse, Claudette Caron, de ses enfants, Helen, Valery, David, Sue et Christine, de la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, du président de la Fondation Martin-Bradley, Ghislain Beaulieu, ainsi que de nombreux dignitaires et amis.

«Cette médaille souligne le travail exceptionnel et le don de soi dont une personne a fait preuve pour améliorer sa communauté. Cet honneur est pleinement mérité pour M. Bradley, dont la générosité n'a de différence que sa discrétion. Sa réputation n'est plus à faire dans la région», a exposé le Lieutenant-gouverneur.

«Cet honneur est pleinement mérité pour M. Bradley, dont la générosité n'a de différence que sa discrétion» - Le Lieutenant-gouverneur, J. Michel Doyon

Un brillant homme d'affaires...


Wallace Bradley a acquis sa renommée dans le monde des affaires pour avoir dirigé, pendant plusieurs décennies, la destinée de Forages Bradley et Frères. Sous sa gouverne, la PME de Rouyn-Noranda est devenue une entreprise d'envergure mondiale qui, au plus fort de son existence, employait plus de 1260 personnes dans plusieurs pays. En 2011, l'entreprise est passée dans le giron de Forage Major, mais l'expertise développée par l'équipe de Bradley subsiste toujours.

...qui n'a d'égal que la générosité


«On connaît Wallace Bradley comme homme d'affaires, mais aussi pour sa grande générosité, a fait valoir Diane Dallaire. On lui doit notamment le financement qui a permis la mise sur pied, en 2008, de la Fondation Martin-Bradley, qui soutient les organismes de la région qui œuvrent en santé mentale, et un appui important à notre Bibliothèque municipale. Il a aussi accordé son appui à plusieurs autres organismes, surtout sous le couvert de la confidentialité. M. Bradley, vous êtes un modèle pour notre communauté et un homme inspirant.»

«Merci d'avoir eu confiance en nous et d'avoir appuyé notre fondation, a enchaîné Ghislain Beaulieu. Vous avez su surmonter votre douleur, à la suite du départ prématuré de votre fils Martin, pour aider votre communauté et ce parent pauvre de la santé qu'est le domaine de la santé mentale, tout cela sans jamais rien demander en retour. C'est d'ailleurs là votre marque de commerce.»

Le président de la Fondation Martin-Bradley a profité de l'occasion pour annoncer que Wallace Bradley avait accepté, sans tambour ni trompette, de financer la mission de l'organisme pour une autre période de 10 ans.

Grâce à son épouse


D'une voix empreinte d'émotion, le principal intéressé s'est contenté de déclarer, avec la simplicité qu'on lui connaît, que c'était un plaisir et un honneur pour lui que de recevoir la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel.

«Dans 10 jours, ma femme et moi célébrerons 55 ans de mariage. Pendant toute cette période, on en a connu, des hauts et des bas. Dans les moments les plus bas, c'est elle qui a toujours été la plus forte. Si je suis ici aujourd'hui, c'est grâce à elle et je l'en remercie», a mentionné M. Bradley, tirant des larmes à plusieurs convives.

Source : La Frontière

Consulter l'article