Le 26 septembre dernier, la Faculté des sciences et le Département des sciences de la Terre et des planètes de l'Université McGill a reçus un dont de cinq millions de dollars du géologue entrepreneur Bob Wares, (B. Sc. 1979, D. Sc. 2012).

M. Wares est devenu une véritable vedette de l'industrie minière lorsqu'il a découvert l'un des plus importants gîtes aurifères du Canada dans la région de l'Abitibi, au Québec. Son don soutiendra des programmes et des bourses de recherche, des initiatives novatrices, une série de conférences ainsi que des activités de rayonnement au sein de la Faculté des sciences de l'Université McGill et, plus particulièrement du Département des sciences de la Terre et des planètes, où il a reçu sa formation.

Ce don aura une portée immédiate pour les étudiants et les membres du corps professoral dans cinq domaines ciblés : le Fonds des prospecteurs Wares pour l'innovation scientifique, qui appuiera la recherche novatrice et à haut risque en soutenant financièrement chaque année jusqu'à quatre projets prometteurs mis sur pied par des chercheurs de la Faculté des sciences; un Fonds de recrutement et de rayonnement, qui soutiendra les activités d'un coordonnateur qui agira à titre d'agent de liaison avec les cégeps et les écoles secondaires afin de recruter davantage d'étudiants désireux d'étudier au Département des sciences de la Terre et des planètes de l'Université McGill; le Fonds Wares de soutien aux programmes d'études sur le terrain au Canada et à l'étranger pour les étudiants du Département des sciences de la Terre et des planètes; les Bourses postdoctorales Wares, qui permettront de soutenir financièrement jusqu'à quatre chercheurs postdoctoraux chaque année dans le domaine des sciences de la Terre; un Fonds pour l'organisation d'une série annuelle de conférences, qui permettra de réunir à Montréal des conférenciers de renom qui traiteront de sujets touchant aux sciences de la Terre et passeront en revue la recherche réalisée dans ce domaine.

« Nous tenons à remercier Bob Wares pour ce don exceptionnel et pour l'appui sans cesse renouvelé qu'il accorde à McGill », affirme Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l'Université McGill. « Ce don aura une portée immédiate sur la Faculté des sciences et contribuera de façon remarquable à soutenir la recherche, l'enseignement et la formation sur le terrain au sein du Département des sciences de la Terre et des planètes. »

Diplômé de la Faculté des sciences de la Terre et des planètes, Bob Wares est un ami de longue date de McGill, et apporte un soutien indéfectible à la Faculté des sciences et à la Faculté de médecine. En 2009, M. Wares et son entreprise, la Corporation minière Osisko, ont offert la somme de 4,1 millions de dollars à l'Université afin de doter deux prix de recherche facultaires, des bourses de recherche pour étudiants au premier cycle et aux cycles supérieurs ainsi qu'un fonds destiné à financer des voyages d'études sur le terrain, également doté par la Fondation de la famille J. W. McConnell. Depuis, Bob Wares apporte son soutien chaque année à McGill, et son plus récent don porte à plus de dix millions de dollars la somme qu'il a remise jusqu'ici à son alma mater.

M. Wares est également bénévole et membre du Conseil consultatif de la Faculté des sciences.

« Bob a exercé une influence déterminante sur la Faculté, et je lui suis reconnaissant pour son engagement, ses idées et son point de vue éclairé de chef d'entreprise », a affirmé Bruce Lennox, doyen de la Faculté des sciences. « L'appui indéfectible qu'il accorde à nos étudiants et à nos chercheurs est inestimable, particulièrement pour le Département des sciences de la Terre et des planètes. »

En 2003, en compagnie de deux associés, il fonde la Corporation minière Osisko et, en dépit de nombreux obstacles, l'entreprise naissante se lance dans l'exploitation de la mine Canadian Malartic, laquelle, à ce jour, demeure le plus important producteur d'or au Canada, avec des réserves initiales de 11 millions d'onces d'or. En 2012, Bob Wares a reçu un doctorat honorifique de l'Université McGill afin de souligner ses réalisations dans le domaine de la géologie économique appliquée.

« Je suis ravi d'apporter mon soutien à l'Université McGill, à la Faculté des sciences et au Département des sciences de la Terre et des planètes », affirme M. Wares, vice-président à la direction de la nouvelle entreprise Minière Osisko et président exécutif du conseil d'administration de Métaux Osisko. « Je suis particulièrement heureux d'appuyer les voyages d'études sur le terrain et l'apprentissage par l'expérience, deux volets extrêmement importants de la formation des étudiants dans le domaine des sciences de la Terre et des planètes. »

Fondée en 1821 à Montréal, au Québec, l'Université McGill accueille près de 41 000 étudiants, dont au-delà de 9 700 aux cycles supérieurs, sur ses deux campus qui comptent 10 facultés, 12 écoles professionnelles et 300 programmes d'études. L'Université McGill accueille 12 000 étudiants internationaux de plus de 150 pays, qui forment 30 pour cent de sa clientèle étudiante. Plus de la moitié des étudiants ont une langue maternelle autre que l'anglais, et cette dernière est le français chez environ 20 pour cent d'entre eux.

Source : La Presse

Consulter l'article