Publiée le 14 mars 2016

Le 22 février dernier démarrait, au Centre de formation Norcat à Sudbury, un projet-pilote de formation sur simulateur pour de l’équipement minier souterrain. Les 16 travailleurs qui bénéficieront de ces essais proviennent de différentes mines souterraines et entrepreneurs miniers des régions de l’Abitibi-Témiscamingue, du Nord-du-Québec et même des Îles-de-la-Madeleine. Ces travailleurs participeront à cette formation de 32 heures à tour de rôle jusqu’en avril prochain. 

 Photocommunique07 03 16

Quatre travailleurs ayant participé à la première séance de formation qui a eu lieu à Sudbury du 22 au 25 février dernier. 

 Depuis quelques années, la technologie des simulateurs miniers est implantée à plusieurs endroits dans le monde et notamment en Ontario, mais n’a toujours pas fait son chemin jusqu’au Québec. Le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines (CSMO Mines), en collaboration avec la Corporation de développement industriel et commercial de la région de Val-d’Or (CDIVD) et l’Institut national des mines (INMQ), a démarré ce projet dans le but de préciser les besoins et les attentes de l’industrie minière envers cette nouvelle forme d’apprentissage.

Le simulateur de dernière génération utilisé chez Norcat reproduit, dans un environnement fermé, quatre sortes de machines différentes, dont deux types de chargeuses-navettes, une boulonneuse et une foreuse à flèche. L’avantage de cette forme d’apprentissage est de pouvoir y introduire des situations qui ne peuvent être reproduites à volonté dans le cadre de formations utilisant des machines réelles.

À la suite des résultats qui seront obtenus lors de ce projet-pilote, les décideurs économiques, en collaboration avec des acteurs de l'industrie minière et du secteur de l’éducation, pourront prendre des décisions éclairées quant à l’importation prochaine de l’expertise et de la technologie des simulateurs miniers pour la formation des travailleurs et des étudiants.