Le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines (CSMO Mines), en collaboration avec le Conseil des ressources humaines de l’industrie minière (RHiM), Emploi-Québec et l’entrepreneur minier CMAC-Thyssen de Val-d’Or, ont débuté un projet pilote visant à créer l’option d’une reconnaissance mutuelle entre la norme québécoise « Mineur/mineuse sous terre » et la norme canadienne « Mineur de fond ». La concrétisation de ce projet représenterait un atout majeur pour la mobilité des travailleurs québécois du secteur minier dans d’autres provinces canadiennes.

Une norme professionnelle est formée de compétences qui décrivent l’exercice du métier. En plus de servir de référence professionnelle, une norme permet la création d’un système de reconnaissance des compétences des travailleurs expérimentés, pour ultimement leur fournir une certification officielle délivrée par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MESS) pour le métier qu’ils exercent. Elle permet également de mettre en place un programme d’apprentissage en milieu de travail (PAMT) pour de nouveaux travailleurs.

La norme québécoise « Mineur/mineuse sous terre » a été élaborée par le CSMO Mines selon la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre et inscrite au Registre des compétences en 2012. Tandis que la norme canadienne « Mineur de fond », administrée par le RHiM, a été conçue sous un cadre différent que celui de la norme québécoise.

L’arrimage de la norme « Mineur/mineuse sous terre » avec la norme canadienne est au cœur des priorités du CSMO Mines depuis plusieurs années, car la création d’une passerelle entre les deux normes permettrait d’envisager une mobilité nationale pour les certifiés de la norme québécoise. Des négociations entre le CSMO Mines et le RHiM ont permis la mise en place de ce projet pilote permettant de vérifier la faisabilité d’un tel arrimage.

Dans la dernière année, plus de 30 mineurs sous terre de l’entrepreneur CMAC-Thyssen ont été certifiés grâce à la norme québécoise « Mineur/mineuse sous terre ». Dans le cadre du projet pilote, Gaétan Gravel, un formateur et évaluateur pour la norme québécoise chez CMAC-Thyssen, a été formé à Ottawa pour devenir, au même titre, un évaluateur pour la norme canadienne. À la suite de l’évaluation qu’il fera sur le terrain auprès de quatre travailleurs déjà certifiés en vertu de la norme québécoise, des degrés d’équivalence seront créés. Les travailleurs étant déjà certifiés avec l’une ou l’autre des deux normes pourront ensuite recevoir, à leur demande, la certification manquante selon le niveau d’équivalence qui leur sera reconnu.

Photo 2 Communiqué concordanceGaétan Gravel, formateur et évaluateur pour la norme québécoise chez CMAC-Thyssen, durant sa formation à Ottawa les 7 et 8 février derniers.

Ce projet pilote permettra à d’autres entreprises, comme CMAC-Thyssen, d’accroître la mobilité de leur main-d’œuvre sur différents sites miniers à travers le pays, un avantage majeur pour le développement économique des entreprises québécoises du secteur sur le marché canadien.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec Guy Auger, coordonnateur à la formation pour le CSMO Mines.

Guy Auger
418 653-9254, poste 222
819 690-7008 (cellulaire)
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ici.