Publiée le 18 Avril 2014

Au Nunavik, une éolienne produira de l’énergie pour la Mine Raglan du groupe Glencore.

18avr14

Cette mine de nickel est coupée du réseau d’Hydro-Québec et doit donc fonctionner entièrement sur une source de diesel. L’installation d’une éolienne permettra un couplage énergétique éolien-diesel qui diminuera la consommation de diesel de 2,6M de L/an, et les émissions de GES de 7200 tonnes équivalent CO2 par année, ce qui équivaut à retirer 2400 véhicules du réseau routier.

Dans sa stratégie de développement nordique, le Gouvernement du Québec a annoncé qu’il investirait 3,5 M$ pour ce projet qui nécessitera des investissements totaux de 11 M$. Les partenaires, la Mine Raglan et TUGLIQ Énergie, admettent qu’ils devront relever plusieurs défis techniques et logistiques pour l’installation de cette méga-éolienne au Nunavik. L’éolienne de 3 MW sera raccordée à une génératrice de diesel de 1,8 MW qui produira un escompte de 2,6M de L/an de diesel.

L’installation de technologies propres pour réduire l’empreinte environnementale de la mine Raglan s’insère dans un budget total de 344 M$ prévu pour le programme ÉcoPerformance. Celui-ci prévoit une réduction de 1 474 700 tonnes d’équivalent de CO2, ce qui équivaut à enlever du réseau routier 435 000 véhicules.

Source : Écotech Québec